L’or reste fort | Question auditeur

L’or reste fort | Question auditeur

Frederic.S : “BRAVO pour tous tes articles toujours forts passionnants ! Dans ton article « La hausse de l’or va-t-elle se poursuivre? » sur « Les Pros de l’Eco », tu évoquais au Printemps 2020 « Les possibles 3 périodes d’achat sont : septembre ou décembre 2020, printemps 2021, automne 2021. ».

Effectivement, comme le montre le graphique ci-dessous, il y a bien eu 3 fenêtres d’achat intéressantes comme anticipé ! Tu précisais dans cet article aussi « En tous cas, il paraît clair qu’il faudra se positionner avant 2022. Un premier pic peut-être localisé pour fin 2023… L’âge d’or de l’or va débuter. » Est-ce toujours ton estimation ?”

Thomas Andrieu : Merci. Oui en effet les trois périodes cycliques énoncées dans mon analyse de l’année dernière se sont parfaitement confirmées. Je n’ai pas eu le temps de refaire des études cycliques sur le cours de l’or depuis.

Depuis le point bas des taux directeurs en avril 2020, les taux nominaux tendent à remonter durablement. Ce que j’énonce depuis 2019 avec un risque élevé et constant sur les taux entre le printemps 2020 et le printemps 2022. L’or devrait ainsi subir des phases correctives nouvelles sauf reprise forte de l’inflation.

Cela signifie que la hausse des taux horizon 2022 va limiter les chances de nouveaux sommets sur l’or. Cycliquement, il y a de fortes chances pour que d’importants réajustements financiers opèrent au premier semestre 2022 (actions, obligations, or, etc.). Les prochains risques de mouvements sur les taux se situent en 2024 (possibles mouvements directeurs) puis surtout 2026 (voir mon document spécialement sur la question : 2020-2035 : cycles économiques, monétaires et financiers – Thomas Andrieu (andrieuthomas.com)).

À mon sens, il y aura un autre rallye haussier avant la fin de cette décennie sur l’or. L’histoire récente a montré qu’une stabilisation puis une hausse des taux directeurs n’a pas affaibli les cours de l’or, au contraire (range). La conception cyclique du début de cette décennie est donc celle de voir des opportunités en phases de corrections.

Le niveau des 1700$ est un niveau clé. En dollars constants, un or au dessus de 1700$ reste “cher”. Ce qui peut le faire progresser au-delà demeure l’inflation ou bien la chute des taux. En général, une correction cyclique des taux réels provoque le passage vers un support 1/5. Cette pause est méritée sur l’or et le métal jaune conserve une grande fiabilité fondamentale. Actuellement, un niveau économiquement bas sur l’or serait celui des 1500$/1600$ l’once.

La dernière fenêtre d’entrée semble se confirmer au regard des Open Interest, des taux réels, et de certaines figures techniques. Enfin, c’est que je me suis efforcé à démontrer dans mon livre, l’or reste structurellement gagnant à très long terme. Voir mon livre sur l’or et l’argent :

L’or et l’argent | Amazon

N’hésitez pas à commenter ou à vous inscrire à la newsletter

Thomas Andrieu |Écrivain et rédacteur économique et financier

Ce site est géré par la SASU Andrieu ECONOMICS |Site web réalisé par RocheGrup Softwares

©2021 andrieuthomas.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire